Controverse en France sur l’homéopathie, et la Suisse à la pointe de la Naturopathie

Depuis quelques semaines, une nouvelle controverse touche l’homéopathie. Fermeture d’un cursus d’homéopathe dans une université, débat sur le remboursement des ces produits. Les médias profitent de cette aubaine médiatique.

Faut-il s’inquiéter et prendre le partie de devoir à présent tourner le dos à des médecines douces et naturelles ? Les prochaines victimes seront-elles du côté de la naturopathie, de la phytothérapie et des aromathérapeutes ?

La formation aux médecines alternatives est bien entendu mal vu par les offices étatiques et bien évidemment par les médecins. Néanmoins elles forment des professionnels dans l’accompagnement, en parallèle d’un parcours médical classique, de personne ayant besoin de plus d’attention, de naturel et d’humain dans des moments difficiles pour leur santé.

Je vous invite à écouter cette prise de parole canadienne sur ce qui se passe ici en France.

En attendant la Suisse a décidé de reconnaitre la formation supérieur de naturopathe. Les professionnels pourront officier avec un diplôme fédéral reconnu. La France rétrograde et la Suisse en avance … qui sont les plus lents ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *